Episode 60 – Un bilan 2023 de mes (nombreuses) lectures !

Powered by RedCircle

Un épisode peu original pour la période, mais le premier pour le podcast !

J’ai eu du mal à l’écrire, le format était particulier, et je n’avais pas enregistré depuis… et bien un mois et demi : j’espère que ce n’est pas trop désagréable à écouter 🙂

Bonne année !

***

Bonjour, bonsoir et bienvenue dans cette nouvelle chronique des lectures du mois passé un peu particulière car elle est … consacrées à mon bilan de lecture 2023, et donc aux 12 derniers mois ! Je profite de ce début d’épisode pour vous souhaiter une belle année 2024 !

Cet épisode va être l’occasion pour moi de prendre le temps de faire un récapitulatif de cette année 2023 en terme de lectures. Je n’ai jamais fait ça, j’espère que ça vous intéressera 🙂

Bien sûr, avant de commencer cet épisode un peu + long, je préviens que le nombre de livres que je lis ne veut pas dire que je suis une meilleure personne ou plus intelligente que le reste du monde, loin de là ! : je lis très vite, j’ai toujours lu très vite, j’ai du coup une très mauvaise mémoire des livres que je lis (avec généralement une petite exception pour ceux que j’ai aimé !) et j’ai eu plus de temps que prévu pour lire cette année . Vraiment, lire, ce n’est pas une compétition ou un record à battre 🙂 Pour ne pas mettre de pression inutile, je vous mets le nombre de livres lus cette année en description, comme ça, seuls les intéressé-es et passionné-es de statistiques pourront se renseigner. de mon côté, j’aime bien savoir combien de livres je lis pour comparer d’une année sur l’autre, je fais ça depuis l’année dernière : j’ai plus lu en 2023 qu’en 2022 et je pense que le podcast a aidé !). Je lis quasiment uniquement des romans (de genre très différents et pour des publics variés), mais quelques essais se cachent parmi mes lectures de l’année, ainsi que des BD et romans graphiques.

 Le but, c’est de lire ce que vous aimez : et si ce n’est pas « ce qu’il faut lire » d’après les gens/la presse/le monde et bien, tant pis : si c’est ce que vous aimez lire, lisez et faites vous plaisir 🙂 !

** Mon bilan de lectures 2023 en chiffres : Pour les intéressé-es : Cette année, j’ai lu 167 livres, dont 131 romans ou essais et 36 revues/BD/romans graphiques. **

Dans ma vie de lectrice en 2023, il y a eu beaucoup de choses sympas à noter : j’ai écouté 3 livres audio, participé à deux lectures commune et lu un « livre-calendrier de l’avent », j’ai rencontré des autrices lors d’évènements littéraires et j’ai eu des coups de coeur gigantesques et des beaux coups de coeur. Je vais juste vous parler de l’expériences des lectures communes et du livre-calendrier de l’avent.

Pour commencer, en juillet j’ai participé à la lecture commune organisée par Astrid Sterin autour de son roman Cité de Foudre, le premier tome du diptyque « Les pérégrinations de Lady Vinchka ». Verdict ? J’ai trouvé ça très sympa de papoter sur le Discord, j’ai aimé parler lectures avec les gens, mais par contre… je n’ai pas réussi à me tenir au nombre de chapitres proposés par jour ! J’ai beaucoup de mal à avancer à un rythme convenu et ça me frustre énormément, donc j’ai lu bien plus vite que prévu les 2 tomes proposés. Ce n’est pas grave, et j’ai aimé mes lectures et la LC malgré tout. L’expérience s’est d’une certaine manière reproduite en décembre avec le calendrier de l’avent sous forme de livre : c’est un roman de Betty Nicoud qui s’appelle De rêve à Légende, qu’elle a sorti en crowfunding cette année. C’est l’histoire de trois protagonistes, une héritière de la famille Noël, une Croquemitaine et un jeune homme aux pouvoirs d’empathie très élevés (et quasiment dangereux !). Une mystérieuse prophétie, des personnages sympathiques, un univers magique à découvrir (avec des Croquemitaines qui influent ou lisent les rêves par exemple, et cet histoire d’éleveur de lapins de Pâques), et des petites énigmes (pas très compliquées) à la fin de chaque chapitre pour chercher le passage suivant : bref, un roman sympa et divertissant. Le concept m’a beaucoup beaucoup plu, j’ai aimé l’histoire et j’ai trouvé que l’intrigue était bien dosée sur les 25 chapitres… mais impossible de tenir un chapitre par jour. Et surtout, si j’essayais de ne lire qu’un chapitre par jour, je tournais comme une lionne en cage sans vouloir trop me lancer dans un autre livre en parallèle. Voilà, je crois que ça me frustre de lire un nombre défini de chapitres par jour, parce qu’après tout je ne lis pas souvent d’autres livres en parallèle (sauf certaines périodes) donc ça ne me convenait pas. J’ai hâte de prochaines lectures communes tout de même parce que j’ai trouvé ça très convivial. Et l’idée du calendrier de l’avent… et bien, je trouve ça très chouette même si j’aime bien le chocolat aussi 😉 Pour information, pour éviter les dévoreuses de calendriers de l’avent, Betty Nicoud avait prévu le coup en mettant une petite énigme à la fin de chaque chapitre pour trouver la suite, mais ça ne m’a pas ralenti (j’ai mis de la mauvaise volonté !). J’ai également lu en lecture commune Psaume pour les recyclés sauvages de Becky Chambers avec Frondaison Club, un club de lecture et de podcast grenoblois : c’était super sympa de discuter ensemble du livre, de lire ses passages préférés et de se rencontrer. Sophie, qui anime Frondaison Club, propose aussi des séances en Visio autour de livres ou de podcast. Je vous mets les informations et son Instagram en description si ça vous intéresse. Je vous recommande chaudement ce genre de moment convivial. Pour le coup, le fait de papoter pour parler d’une lecture que nous avions toutes faites, mais pas au même rythme, m’a très bien convenu, et j’ai trouvé ça super sympa. En tout cas, pour conclure ce long monologue : je vous recommande les lectures communes ET les calendriers de l’avent littéraires, ça change et c’est sympa, ça permet de rencontrer des gens. Cette année, je pense suivre quelques lectures communes avec le thème lectures paysannes de @dame.oiselledepapier

Grâce aux bibliothèques municipales de Grenoble , j’ai pu rencontrer des autrices super chouettes ; lors du PDL 2023, j’ai pu écouter parler Emmanuelle Bayamack-Tam, Polina Panassenko, Marine Veith, Maria Larrea, Diaty Diallo et l’incroyable Flore Vesco qui est drôle, « on point » et fait des dédicaces originales et à paillettes. Et juin a été un moment trop chouette où j’ai rencontré (et fait dédicacer mon immense pile de livres) à Clémentine Beauvais *fangirl*. Bref, une année chargée en rencontres et interventions d’autrices, ça m’a beaucoup plu !

Pour continuer le bilan lecture de l’année, je vous présente mes deux grosses catégories, elles-mêmes divisées en sous-catégorie : le TOP 15 de mes livres pour lesquels j’ai eu un coup de coeur incroyable, un coup de foudre qui m’a laissé pantoise, dont je parle sans cesse à tout le monde et que j’offre à la moindre occasion. Et les autres coups de coeur par catégorie (SF, Récit, BD, Littérature contemporaine en vrac).

Tout ça, vous pouvez le retrouver dans l’épisode bonus que je vous propose un épisode bonus pour démarrer ce début d’année où je fais une liste de tous mes coups de coeur ! Rendez-vous dans le deuxième épisode sorti aujourd’hui !!!!

***

Livres cités dans cet épisode :

Cité de Foudre d’Astrid Sterin disponible : https://astrid-sterin.fr/

Psaumes pour les recyclés sauvages, de Becky Chambers, édition L’Atalante

De rêve à Légende, de Betty Nicoud

Pour les moments conviviaux et lectures communes sympas à venir :

Un club de lecture et de podcast de qualité ! : Frondaison Club, animé par Sophie https://www.instagram.com/frondaisons.club/

Noémie lance des lectures communes autour du thème “Lectures paysannes” : https://www.instagram.com/dame_oiselle.de.papier/

Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Contact :

Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n’hésitez pas !

N’hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

Merci pour votre écoute.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !

Episode 55 – Chroniques des lectures du mois passé #12 – octobre 2023 – Automates et fiançailles, Inheritance Games, Le désert des couleurs et le Coeur en braille

Powered by RedCircle

Bonjour, bonsoir et bienvenue dans cette 12e chronique des lectures du mois passé. Aujourd’hui, comme prévu une fois par mois, je vais vous parler rapidement de quelques lectures qui m’ont marquées pendant le mois d’octobre 2023.

4 lectures sont au programme de l’épisode du jour, dont un coup de coeur !

Tout d’abord, je veux vous parler de Automates et Fiançailles, un super roman de l’autrice Astrid Sterin .

J’avais beaucoup aimé sa duologie Les pérégrinations de Lady Vinchka dont je vous avais parlé dans une chronique précédente. Et j’ai eu la chance de lire en avant première en service presse. Je l’ai donc reçu gratuitement et avant sa publication officielle 🙂 Le podcast ne parle que de livres que j’ai aimé, et je suis donc ravie de pouvoir consacrer un épisode à ce roman qui mêlant fantastique, aventure, robots et romance !

L’histoire, c’est celle de Gisèle, étudiante en dernière année dans une école de Mécamagie (qui mélange donc magie, potions et automates et biomécanismes), qui est fiancée à Albert. Albert, elle ne l’a jamais rencontré, c’est un mariage arrangé, mais elle le trouve fort beau, et elle voit déjà à quel point il est fait pour elle. C’est donc la douche froide lorsque ses parents lui annoncent que finalement, c’est sa soeur, la brillante Charlotte, qui va finalement se marier avec son fiancé. Dévastée, Gisèle va finalement se lancer dans un projet fou pour récupérer son fiancé… et elle n’est pas la seule à vouloir perturber ce mariage !
Franchement, Gisèle n’est pas facile au début : elle est très naïve et fleur bleue, très cartésienne et elle voit son avenir tout tracé, au bras de son mari jeune et beau, diplômée de son école de Mécamagie et avec un travail stable à la maréchaussée. Gisèle est la cadette et elle est constamment comparée à sa grande soeur, Charlotte, qui est toujours mieux qu’elle selon les autres : brillante dans les études, libre et imprévisible, cette dernière a marqué les esprits de tout le monde, et c’est lourd à porter pour Gisèle. Le fait que son fiancé ne lui soit plus promis est la goutte d’eau qui fait déborder le vase et sortir la sage Gisèle de ses gonds. J’ai trouvé son évolution super intéressante et bien fichue, on s’attache de plus en plus à elle dans toutes les péripéties qu’elle affronte. J’ai aimé le décalage entre Gisèle et Albert, l’univers steampunk, la division entre les adorateurs des anges et des démons (qui est bien mise en toile de fond du roman) et les automates que j’ai trouvé très attachants Le personnage de Charlotte m’a intrigué et j’ai TROP HATE de lire le tome 2 du point de vue de la deuxième soeur de la famille Firarre ! Et cette fin… aaah ! Le concept de mariage-arrangé-que-la-fiancée-veut-sauver-même-si-c’est-un-mariage-arrangé m’a beaucoup plu et surprise, c’est un angle inhabituel, mais ça convient bien à Gisèle et ses envies de prince charmant ! Vraiment, ce roman a été un coup de coeur ! J’ai adoré l’ambiance, et je l’ai dévoré en 2 jours. J’ai fini ce roman en sachant que c’était une duologie, et en voyant le nombre de pages diminuer je savais que j’aurais très envie de me procurer vite la suite. Bref ! Un très chouette roman, que je vous recommande chaudement pour accompagner votre automne de quelques robots et décoctions magiques.
Je vous mets toutes les informations pour trouver ce roman dans la description ! MERCI Astrid pour ta confiance 🙂

Pour se procurer le roman, c’est ici : https://www.amazon.fr/Automates-Fian%C3%A7ailles-M%C3%A9cagiciennes-Astrid-St%C3%A9rin-ebook/dp/B0CKJ6Y7WB

Ensuite, j’ai dévoré le blockbuster littéraire (oui, j’appelle ça comme ça)(et oui, on dit bestseller, mais il y a un côté visuel !) Inheritance games de Jennifer Lynn Barnes. Au programme : une histoire d’enquête autour d’Avery, qui est une adolescente orpheline recueillie par sa soeur et qui vit dans une très grande précarité. Jusqu’au jour où elle apprend que l’homme le plus riche du monde lui a légué toute sa fortune (plusieurs milliards de dollars), au détriment de sa famille à lui ! Tout ceci est à elle si et seulement si elle vit pendant un an dans la même maison que toute la famille lésée. Pourquoi a-t-elle été choisie par cet homme qu’elle ne connaissait pas ? Quels secrets cachent la famille et notamment les petits-fils,qui vivent dans la même maison qu’elle ? Et surtout… quel jeu vient de lancer le défunt multi milliardaire ? Une enquête haletante autour de l’héritage, avec un triangle amoureux qui ne m’a pas convaincu une seconde. Mais ayant englouti les 3 premiers tomes de cette saga en 4 tomes à la vitesse de la lumière, je voulais quand même vous en parler !

On change d’univers avec la BD Le coeur en braille de Joris Chamblain, illustré par Anne-Lise Nalin, dont j’avais beaucoup entendu parler. C’est une histoire mignonne avec pour protagoniste Marie-José, une jeune fille très douée en violoncelle, et Victor un jeune garçon qui n’a pas confiance en lui et qui vit difficilement l’adolescence. Lorsqu’une amitié (et même un peu +) se développe entre eux, Marie-José finit par lui avouer qu’elle cache à tout le monde le fait que la maladie dont elle est atteinte avance plus rapidement que prévue. Bientôt elle sera aveugle. Elle demande alors à Victor d’être ses yeux pour que sa cécité ne soit pas remarquée. Une BD mignonne, que j’ai dégusté un matin au petit-déjeuner avant de commencer ma journée, et que j’ai trouvé douce et sympathique.

Remarque que j’ai pas dit dans l’épisode : A priori, c’est un roman de Pascal Ruter à l’origine ! Les illustrations apportent une vraie douceur à cette petite histoire.

J’ai également lu Le désert des couleurs un roman de science-fiction de Aurélie Wellenstein grâce à la SNCF : le retard conséquent d’un train m’a permis de lire d’une traite ce livre étrange. On se situe dans un désert de couleurs, où chaque grain de sable est un souvenir et où les humains perdent la mémoire. Deux personnes vont être désignées pour faire partie d’une exploration, et essayer de trouver une fin au désert, afin que l’humanité puisse survivre et ne finisse pas ensevelie sous le sable du désert. C’est un conte philosophique pour adolescent-es qui se lit bien et qui évoque les extinctions de masse de la biodiversité et la complexité des relations familiales. Attention, il aborde un sujet sensible qui peut spoiler le roman : je vous l’indique en description pour celles et ceux qui veulent savoir avant de se lancer. C’était une lecture rapide et sympathique, j’ai trouvé ça très chouette.

ATTENTION, SUJET SENSIBLE QUI PEUT HEURTER DES LECTEURICES : Ce livre parle d’inceste

C’est tout pour ce mois-ci Vous avez lu un de ces livres ? Vous voulez en lire certains ? Dis moi sur Instagram ou par mail ! J’ai hâte d’avoir ton avis 🙂

***

Livres chroniqués :

– Je veux de la romance, des robots et de la magie, dans une intrigue prenante ? Automates et Fiançailles, d’Astrid Sterin, disponible ici : https://www.amazon.fr/Automates-Fian%C3%A7ailles-M%C3%A9cagiciennes-Astrid-St%C3%A9rin-ebook/dp/B0CKJ6Y7WB

– Je veux un livre addictif (mais avec un trio amoureux peu convaincant) ? Inheritance Games de Jennifer Lynn Barnes éditions Pocket Jeunesse

– Je cherche une BD mignonne ? Le coeur en braille de Joris Chamblain, illustré par Anne-Lise Nalin éditions Dargaud

– Je cherche un conte philosophique à l’univers original ? Le désert des couleurs d’Aurélie Wellenstein, éditions Scrineo.

Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Contact :

Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n’hésitez pas !

N’hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

Merci pour votre écoute.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !

Episode 45 – Avoir peur des météorites et vouloir s’élever dans la haute société avec Lady Vinchka – Cité de Foudre d’Astrid Sterin

Powered by RedCircle

Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Cité de foudre, le premier tome des pérégrinations de Lady Vïnchka, d’Astrid Sterin (une duologie).

Lady Vinchka Orys cherche à se faire une place dans la haute société de Camérampe . Jeune bourgeoise de province fortunée qui s’est mariée à un noble désargenté, elle a pu partir de sa région natale pour arriver à la capitale. C’est d’autant plus important pour elle que jamais une météorite n’a frappé cette ville : or, Lady Vïnchka a très peur des météorites, qui détruisent tout en s’écrasant. Maintenant elle veut asseoir cette position sociale. Peut-être que pour y arriver il faut qu’elle renonce à son poste de journaliste dans une gazette pour se consacrer plus à son mari et aux mondanités ? Lorsque l’impossible se produit, Vinchka va se retrouver embarquée dans une aventure qui va bouleverser ses apriori… et la mettre en danger.

J’ai lu ce roman dans le cadre d’une lecture commune en juillet. Pour celles et ceux qui ne savent pas ce que c’est, il s’agit d’une lecture organisée, où tout le monde lit le même jour les chapitres demandés, pour avancer ensemble dans l’intrigue. Généralement, on peut discuter ensemble sur un forum (ici, Discord) de nos impressions. Astrid Sterin, l’actrice de ce roman, a proposé une LC, ce livre me tentait, donc me voilà lancée dans cette aventure livresque aux côtés de Vinchka !

J’ai aimé ce roman, et j’ai trouvé qu’il montait en intensité progressivement. Vinchka est un personnage ambitieux, parfois horripilant, souvent attachante, qui fait le nécessaire pour survivre et tirer son épingle du jeu dans une société où les femmes ont peu de marge de manoeuvre. L’ambiance steampunk est très réussie, et on déambule avec plaisir dans les différents lieux de l’intrigue en découvrant un mélange de technologie avancée et d’esthétique XIXe siècle. On découvre pêle mêle l’important Chambre Impériale d’Astronimie où travaille Lord Orys, les inventions loufoques et révolutionnaires de Marlie, l’organisation de Mirage, la Foudre… Bref, c’est un univers bien développé, qui se révèle progressivement à la lectrice ou au lecteur, et qui donne envie d’en savoir plus. Autour de Vinchka gravitent des personnages variés, on a vite nos petits chouchous ! Et des personnages inquiétants aussi, car elle se retrouve vite dans des machinations qui la dépassent.

Je vous recommande ce roman si vous aimez les univers steampunk, les météorites et découvrir le personnage de Vinchka.

C’est la première fois que je parle d’un roman autoédité, je découvre progressivement ce domaine et j’ai de plus en plus envie de lire des auteurs et autrices qui proposent leurs ouvrages en autoédition Pour trouver ce roman, il faudra aller sur Amazon pour le commander en physique ou en ebook. Pour les lecteurices qui ne sont pas sur Kindle, envoyez un message à Astrid Sterin avec votre preuve d’achat et elle vous envoie une version ePub.

Livre chroniqué : Cité de foudre, Astrid Sterin, disponible : https://www.amazon.fr/Cit%C3%A9-Foudre-P%C3%A9r%C3%A9grinations-Lady-V%C3%AFnchka-ebook/dp/B09XWM7HNC

Pour aller + loin :

Le site d’Astrid Sterin : https://www.lastreetlaplume.fr/

Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Musique d’ambiance pour la lecture :

Titre: Sound Effect from <a href=”https://pixabay.com/?utm_source=link-attribution&utm_medium=referral&utm_campaign=music&utm_content=6762″>Pixabay</a>

Contact :

Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n’hésitez pas !

N’hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

Merci pour votre écoute.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !