Episode 62 – Trouver sa voix avec Billie Pretty a disparu de Sophie Astrabie

Powered by RedCircle

Oups : Il y avait a priori un bruit de fond lorsque j’ai enregistré cet épisode, j’espère que ça ne vous dérange pas trop à l’écoute ! (mon radiateur s’est mis à faire un sifflement, mais vous inquiétez pas, j’avais chaud quand même)

Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Billie Pretty a disparu, un roman de Sophie Astrabie.

L’histoire, c’est celle de Billie, 7 ans au début de l’histoire, que l’on voit grandir au fil des chapitres. Il paraît que son prénom vient de la fameuse chanteuse Billie Pretty. Elle vient d’un milieu populaire, elle vit toute seule avec son grand-père qui n’est pas toujours en forme, elle passe des vacances où la même journée se répète, et elle rencontre Max, un garçon qui vient en vacances chez sa tante pour échapper à sa mère qui contrôle chaque aspect de sa vie. Ca commence comme ça, et le problème, c’est que c’est le moment où la légende de son prénom se fissure : Billie Pretty n’est autre que Whitney Houston. Alors, Billie est-elle une fable elle-aussi ? Comment construire son identité quand ce qui semble à l’origine est un mensonge plus ou moins volontaire ? L’histoire, c’est surtout celle de Billie, qui se débat avec sa classe sociale, joue à se donner des défis personnels, sent la distance se creuser avec des personnes, envie les gens, fantasme sur la vie de sa mère qu’elle n’a pas connu, chante, vieillit, se débat avec des dilemmes, fuit, embrasse un garçon, a une meilleure pote, fait des études, part en vacances utilise sa voix, parle et raconte.

J’ai adoré la couverture, et c’est pour ça que j’ai attrapé ce livre à la bibliothèque. Il m’attendait parmi environ 10 autres livres que je voulais lire, et je l’ai ouvert en me disant que je cherchais un roman pas trop long et contemporain. Ce livre, c’était une surprise inattendue que j’ai dévoré en une après-midi. J’ai a-do-ré. Déjà, vous savez que les histoires qui parlent de classes sociales m’intéressent beaucoup, mais là c’est si juste, si beau, ça parle de grandir, de vieillir, d’illusions, de ce qu’on projette, d’identité à construire et vue par les autres, d’amour aussi. C’est vraiment un chouette roman d’apprentissage et une histoire d’amour tendre et compliquée où les chassés-croisés et les fuites sont toujours là. J’ai été surprise que ce soit un livre qui se passe en France mais en fait, j’aurais pu m’en douter vu le nom de l’autrice. C’était une petite pépite que j’ai beaucoup aimé pour conclure mon mois de décembre !

Je vous recommande Billie Pretty a disparu si vous aimez les romans d’amour et d’apprentissage, et les romans qui parlent de classes sociales avec justesse.

Livre chroniqué : Billie Pretty a disparu de Sophie Astrabie, éditions Flammarion, 2023

Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Musique d’ambiance pour la lecture :

https://lasonotheque.org/detail-2722-rue-d-aubervilliers.html

Contact :

Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n’hésitez pas !

N’hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

Merci pour votre écoute.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !

Episode 61 – Découvrir la science fiction optimiste avec Psaume pour les reyclés sauvages, de Becky Chambers

Powered by RedCircle

Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Psaume pour les recyclés sauvages, le court roman de Becky Chambers. C’est le premier tome d’une diptyque qui s’appelle « Histoires de moines et de robot ». Merci à Bertille de m’avoir offert ce roman qui m’a beaucoup plu, et à Sophie de Frondaisons club, club de lecture et de podcast à Grenoble, qui a organisé une soirée autour de ce roman. @frondaisons.club

L’histoire se situe dans un monde post-transition, qui a échappé au pire : une civilisation s’est reconstruite avec un certain confort, malgré la fin du pétrole et des usines, plus respectueuse de la nature. Les robots ont accédé à la conscience, et après cela, ont disparu dans la forêt et sont devenus un mythe. Dex, moine de thé, insatisfait par sa vie qui semble pourtant être tout à fait sympathique, sillonne les routes avec son vélo-maison et propose du thé et un espace de parole aux gens. Iel croise de manière inattendue Omphale Tachetée Splendide, robot qui cherche à comprendre de quoi l’humanité a besoin. Une question à laquelle Dex aura bien du mal à répondre.

Le livre commence par une dédicace « Pour vous qui avez besoin de souffler » : et c’est complètement ce que l’on ressent en lisant ce joli roman. Tout est doux et apaisant dans ce roman, et ce, sans être niais. Un psaume pour les recyclés sauvages est un roman de science fiction optimiste : l’imaginaire est donc loin des lectures dystopiques et post-apocalyptiques… et ça change ! Je suis ravie de vous présenter ce petit bonbon de douceur philosophique pour commencer l’année de manière apaisée. J’ai aimé les passages de discussion entre Dex et le robot, toujours très juste, et qui permet de se rappeler que vivre n’est pas synonyme de « productivité » « efficacité ». C’est l’occasion aussi de démonter certaines idées qui sont mine de rien bien ancrées en nous pour certaines. Le deuxième tome est très sympathique également, donc je vous le recommande chaleureusement !

Becky Chambers a été une de mes autrices révélations de cette année : je l’ai découverte avec ce très joli roman, puis j’ai essayé « L’espace d’un an », sur les conseils de Cécile (coucou Cécile !) : c’est le premier tome d’une saga de science-fiction dans un style plutôt space opéra, et j’ai été captivée !

Je vous recommande Psaume pour les recyclés sauvages si vous êtes angoissé-e, fatigué-e, si vous avez du mal à vous concentrer sur une lecture longue, si vous voulez juste prendre une bouffée d’air frais et d’optimisme.

**

Livre chroniqué : Psaume pour les recyclés sauvages (Histoires de moines et de robots, tome 1/2), Becky Chambers, éditions Atalante 2023

Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Musique d’ambiance pour la lecture :

https://lasonotheque.org/detail-2722-rue-d-aubervilliers.html

https://lasonotheque.org/detail-0097-campagne.html

Contact :

Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n’hésitez pas !

N’hésitez pas également à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

Merci pour votre écoute.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !

Episode 60bis – Mes coups de coeur de l’année 2023 (parfait pour s’endormir)

Powered by RedCircle

Je ne savais pas comment parler de mes coups de foudre et coups de coeur de cette année, et des amis m’ont parlé des épisodes « Tranquilusionnist » de la podcasteuse The Allusionist. Si ça vous intéresse, je vous mets les liens en descriptions https://www.theallusionist.org/tranquillusionist . J’ai écouté et trouvé ça très drôle et apaisant en même temps.

Accrochez vos casques audios, mettez vous écouteurs, calez vous bien, je m’essaie à l’ASMR (ou en tout cas, à un épisode tout doux parfait pour s’endormir) pour parler des livres qui m’ont marqué en 2023.

PS : C’était très intimidant de faire cette liste, en sachant qu’il n’y aurait pas trop de musique/bruit derrière ! J’espère que c’est agréable à écouter 🙂 !

PPS : Cet épisode est l’épisode bonus qui complète l’épisode 60 – Bilan 2023.

Les gros gros coeurs (le top 15)

TOP 5 :

Quand tu écouteras cette chanson de Lola Lafon : j’ai adoré, ça m’a remué et j’ai découvert cette écrivaine par son dernier roman incroyable.

Demain les ombres de Noëlle Michel : une surprise, qui mélange télé-réalité et préhistoire, et qui m’a transporté

Des vies orageuses de Mathilde Gal et le collectif Tcholeyi : un roman qui parle de thèmes compliqués, mais qui est très bien écrit, avec une très belle histoire, que j’ai dévoré, qui m’a remué et que j’ai envie d’offrir au monde entier

Le jeu de la dame de Walter Tevis : que de suspense !

La Dernière Geste de Morgane of Glencoe : aaaah, j’attends le tome 4 avec tellement d’impatience !!!! Si nous n’étions pas dans un épisode de simili ASMR, je ferais bien + ressentir les multiples points d’exclamation et mon impatience.

TOP 10 : TOP 5 +

L’espace d’un an de Becky Chambers : j’ai adoré l’univers qui n’est pas apocalyptique sans être simpliste, et les personnages//

Les miracles du bazar Namiya de Keigo Higashino : onirique

Anne de Green Gables de Lucy Maud Montgomery : charmant

Du thé pour les fantômes de Chris Vuklisevic : un OVNI

Chroniques de l’érable et du cerisier de Camille Monceaux : je vous en reparle bientôt, mais j’ai adoré ! Si vous avez aimé le clan des Otoris, essayez les aventures de personnages incroyables et complexes dans un Japon médiéval !

TOP 15 ANNEE : TOP 10 +

Billie Pretty a disparu de Sophie Astrabie : une surprise de fin d’année, je vous en parle bientôt aussi

Les contrées salées de Hope Larson (BD) : un très belle BD

Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julia Otsuka : un court roman écrit au Nous qui m’a beaucoup touché

La bibliothèque des rêves secrets de Michiko Aoyama : doux, apaisant

Capitale du Nord, une trilogie de Claire Duvivier : captivant, j’ai commencé sans trop d’attente et j’étais complètement accro

Les coeurs (ils font partie de mon top 30 de l’année)

Catégorie SF/fantasy, bref imaginaire :

Automates et fiançailles d’Astrid Sterin : du steampunk et de la romance, mécanique et magie, j’adore !

Les Noces d’Ombre et de fumée : la première romantasy que j’ai lu, une intrigue féministe, j’ai été complètement happée par l’intrigue. Si vous cherchez une romantasy dans un monde ultra patriarcal avec des complots et des intrigues politiques, soutenu par une jolie plume, foncez !

Psaume pour les recyclés sauvages de Becky Chambers : Poétique et doux, le genre de lecture qui fait du bien pour prendre une dose d’optimisme je vous en parle bientôt !

Bluebird de Ciel pierlot : du space opera, pour les fans de Star Wars qui veulent du space opéra avec des thèmes … du 21e siècle

Les oiseaux du temps de Amal El-Mohtar et Max Gladstone : De la science fiction sous forme de roman épistolaire, avec une réflexion sur le destin de l’humanité, le voyage dans le temps et l’amour.

Catégorie Récit:

Bergère de Florence Debove : un très joli récit

Les gens de Bilbao naissent où ils veulent de Maria Larrea :

Pour que je m’aime encore de Maryam Madjidi : drôle, mordant, touchant, j’ai ri et eu les larmes aux yeux, ces 2 livres sont formidables et parlent avec humour de classe sociale et du décalage que l’on peut ressentir.

Le lac magique de Yaël Cojot-Goldberg : nage et sororité au programme de cette expérience canadienne relatée par l’autrice

Catégorie BD :

Le loup en slip de Wilfrid Lupano // Les vieux fourneaux du même auteur : drôle et gauchiste, pour les enfants et les adultes.

Heartstopper de Alice Oseman : romance LGBT

Partir sur les chemins de Compostelle de Lili Sohn : j’ai aimé les dessins, les couleurs et le thème : un RG qui parle de marche

Catégorie Contemporaine (variée) :

Ces femmes-là de Ivy Pochoda: polar

La bibliothèque d’éclaircissement des destins de Gaëlle Nohant : historique

Astra de Cedar Bowers : roman choral

La Treizième heure d’Emmanuelle Bayamack-Tam : perturbant, original, roman choral

L’autre moitié de soi de Brit Bennett: un roman addictif, qui parle de racisme et de famille (même de gémélité)

Ecrire comme une abeille : sur l’écriture de la littérature jeunesse, par Clémentine Beauvais

Je suis curieuse de savoir ce que sont vos coups de coeur et coups de foudre de cette année 2023 🙂 Des révélations d’autrices ou d’auteurs ? Des collections ? Un genre ? J’ai beaucoup aimé piocher des romans un peu partout, et j’espère continuer à lire des choses aussi variées en 2024. J’espère aussi que vous serez toujours là pour m’écouter parler de mes lectures en 5 minutes !

Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Contact :

Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n’hésitez pas !

N’hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

Merci pour votre écoute.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !

Episode 60 – Un bilan 2023 de mes (nombreuses) lectures !

Powered by RedCircle

Un épisode peu original pour la période, mais le premier pour le podcast !

J’ai eu du mal à l’écrire, le format était particulier, et je n’avais pas enregistré depuis… et bien un mois et demi : j’espère que ce n’est pas trop désagréable à écouter 🙂

Bonne année !

***

Bonjour, bonsoir et bienvenue dans cette nouvelle chronique des lectures du mois passé un peu particulière car elle est … consacrées à mon bilan de lecture 2023, et donc aux 12 derniers mois ! Je profite de ce début d’épisode pour vous souhaiter une belle année 2024 !

Cet épisode va être l’occasion pour moi de prendre le temps de faire un récapitulatif de cette année 2023 en terme de lectures. Je n’ai jamais fait ça, j’espère que ça vous intéressera 🙂

Bien sûr, avant de commencer cet épisode un peu + long, je préviens que le nombre de livres que je lis ne veut pas dire que je suis une meilleure personne ou plus intelligente que le reste du monde, loin de là ! : je lis très vite, j’ai toujours lu très vite, j’ai du coup une très mauvaise mémoire des livres que je lis (avec généralement une petite exception pour ceux que j’ai aimé !) et j’ai eu plus de temps que prévu pour lire cette année . Vraiment, lire, ce n’est pas une compétition ou un record à battre 🙂 Pour ne pas mettre de pression inutile, je vous mets le nombre de livres lus cette année en description, comme ça, seuls les intéressé-es et passionné-es de statistiques pourront se renseigner. de mon côté, j’aime bien savoir combien de livres je lis pour comparer d’une année sur l’autre, je fais ça depuis l’année dernière : j’ai plus lu en 2023 qu’en 2022 et je pense que le podcast a aidé !). Je lis quasiment uniquement des romans (de genre très différents et pour des publics variés), mais quelques essais se cachent parmi mes lectures de l’année, ainsi que des BD et romans graphiques.

 Le but, c’est de lire ce que vous aimez : et si ce n’est pas « ce qu’il faut lire » d’après les gens/la presse/le monde et bien, tant pis : si c’est ce que vous aimez lire, lisez et faites vous plaisir 🙂 !

** Mon bilan de lectures 2023 en chiffres : Pour les intéressé-es : Cette année, j’ai lu 167 livres, dont 131 romans ou essais et 36 revues/BD/romans graphiques. **

Dans ma vie de lectrice en 2023, il y a eu beaucoup de choses sympas à noter : j’ai écouté 3 livres audio, participé à deux lectures commune et lu un « livre-calendrier de l’avent », j’ai rencontré des autrices lors d’évènements littéraires et j’ai eu des coups de coeur gigantesques et des beaux coups de coeur. Je vais juste vous parler de l’expériences des lectures communes et du livre-calendrier de l’avent.

Pour commencer, en juillet j’ai participé à la lecture commune organisée par Astrid Sterin autour de son roman Cité de Foudre, le premier tome du diptyque « Les pérégrinations de Lady Vinchka ». Verdict ? J’ai trouvé ça très sympa de papoter sur le Discord, j’ai aimé parler lectures avec les gens, mais par contre… je n’ai pas réussi à me tenir au nombre de chapitres proposés par jour ! J’ai beaucoup de mal à avancer à un rythme convenu et ça me frustre énormément, donc j’ai lu bien plus vite que prévu les 2 tomes proposés. Ce n’est pas grave, et j’ai aimé mes lectures et la LC malgré tout. L’expérience s’est d’une certaine manière reproduite en décembre avec le calendrier de l’avent sous forme de livre : c’est un roman de Betty Nicoud qui s’appelle De rêve à Légende, qu’elle a sorti en crowfunding cette année. C’est l’histoire de trois protagonistes, une héritière de la famille Noël, une Croquemitaine et un jeune homme aux pouvoirs d’empathie très élevés (et quasiment dangereux !). Une mystérieuse prophétie, des personnages sympathiques, un univers magique à découvrir (avec des Croquemitaines qui influent ou lisent les rêves par exemple, et cet histoire d’éleveur de lapins de Pâques), et des petites énigmes (pas très compliquées) à la fin de chaque chapitre pour chercher le passage suivant : bref, un roman sympa et divertissant. Le concept m’a beaucoup beaucoup plu, j’ai aimé l’histoire et j’ai trouvé que l’intrigue était bien dosée sur les 25 chapitres… mais impossible de tenir un chapitre par jour. Et surtout, si j’essayais de ne lire qu’un chapitre par jour, je tournais comme une lionne en cage sans vouloir trop me lancer dans un autre livre en parallèle. Voilà, je crois que ça me frustre de lire un nombre défini de chapitres par jour, parce qu’après tout je ne lis pas souvent d’autres livres en parallèle (sauf certaines périodes) donc ça ne me convenait pas. J’ai hâte de prochaines lectures communes tout de même parce que j’ai trouvé ça très convivial. Et l’idée du calendrier de l’avent… et bien, je trouve ça très chouette même si j’aime bien le chocolat aussi 😉 Pour information, pour éviter les dévoreuses de calendriers de l’avent, Betty Nicoud avait prévu le coup en mettant une petite énigme à la fin de chaque chapitre pour trouver la suite, mais ça ne m’a pas ralenti (j’ai mis de la mauvaise volonté !). J’ai également lu en lecture commune Psaume pour les recyclés sauvages de Becky Chambers avec Frondaison Club, un club de lecture et de podcast grenoblois : c’était super sympa de discuter ensemble du livre, de lire ses passages préférés et de se rencontrer. Sophie, qui anime Frondaison Club, propose aussi des séances en Visio autour de livres ou de podcast. Je vous mets les informations et son Instagram en description si ça vous intéresse. Je vous recommande chaudement ce genre de moment convivial. Pour le coup, le fait de papoter pour parler d’une lecture que nous avions toutes faites, mais pas au même rythme, m’a très bien convenu, et j’ai trouvé ça super sympa. En tout cas, pour conclure ce long monologue : je vous recommande les lectures communes ET les calendriers de l’avent littéraires, ça change et c’est sympa, ça permet de rencontrer des gens. Cette année, je pense suivre quelques lectures communes avec le thème lectures paysannes de @dame.oiselledepapier

Grâce aux bibliothèques municipales de Grenoble , j’ai pu rencontrer des autrices super chouettes ; lors du PDL 2023, j’ai pu écouter parler Emmanuelle Bayamack-Tam, Polina Panassenko, Marine Veith, Maria Larrea, Diaty Diallo et l’incroyable Flore Vesco qui est drôle, « on point » et fait des dédicaces originales et à paillettes. Et juin a été un moment trop chouette où j’ai rencontré (et fait dédicacer mon immense pile de livres) à Clémentine Beauvais *fangirl*. Bref, une année chargée en rencontres et interventions d’autrices, ça m’a beaucoup plu !

Pour continuer le bilan lecture de l’année, je vous présente mes deux grosses catégories, elles-mêmes divisées en sous-catégorie : le TOP 15 de mes livres pour lesquels j’ai eu un coup de coeur incroyable, un coup de foudre qui m’a laissé pantoise, dont je parle sans cesse à tout le monde et que j’offre à la moindre occasion. Et les autres coups de coeur par catégorie (SF, Récit, BD, Littérature contemporaine en vrac).

Tout ça, vous pouvez le retrouver dans l’épisode bonus que je vous propose un épisode bonus pour démarrer ce début d’année où je fais une liste de tous mes coups de coeur ! Rendez-vous dans le deuxième épisode sorti aujourd’hui !!!!

***

Livres cités dans cet épisode :

Cité de Foudre d’Astrid Sterin disponible : https://astrid-sterin.fr/

Psaumes pour les recyclés sauvages, de Becky Chambers, édition L’Atalante

De rêve à Légende, de Betty Nicoud

Pour les moments conviviaux et lectures communes sympas à venir :

Un club de lecture et de podcast de qualité ! : Frondaison Club, animé par Sophie https://www.instagram.com/frondaisons.club/

Noémie lance des lectures communes autour du thème “Lectures paysannes” : https://www.instagram.com/dame_oiselle.de.papier/

Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Contact :

Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n’hésitez pas !

N’hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

Merci pour votre écoute.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !

Episode 56 – Etre une prodige aux échecs avec Le Jeu de la dame de Walter Trevis

Powered by RedCircle

Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est Le jeu de la dame de Walter Trevis. C’est le livre qui a été à l’origine de l’adaptation en série The Queen’s Gambit sur Netflix !

C’est l’histoire de Beth Harmon, orpheline étasunienne renfermée sur elle même, qui se découvre un talent et une passion pour les échecs. Elle est brillante et va monter les échelles des concours d’échec nationaux et internationaux. Mais tout ne se joue pas sur un plateau de 64 cases noires et blancs : derrière le jeu, se cachent des intrigues politiques notamment entre les USA et l’URSS, et beaucoup de misogynie. Beth devra affronter ses propres démons et des adversaires redoutables pour être à la hauteur.

C’est simple : j’ai eu du mal à reposer le livre. Il était écrit d’une manière très fluide, addictive, j’avais toujours envie de connaître la suite. Je me suis intéressée aux échecs, aux techniques qu’apprend Beth et je me suis même mise à apprendre le jeu suite à cette lecture. Elle m’a vraiment happé ! Le personnage de Beth est plein de failles et de lumières, un portrait subtil d’une femme géniale dans un milieu qui a du mal à lui faire une place. J’ai aussi appris des choses sur les orphelinats aux USA en 1950/60 : on donnait aux enfants des cachets pour les rendre plus dociles. Et lorsque cette pratique a été condamnée, les enfants se sont retrouvés subitement en pleine désintoxication contre leur gré ! Une enfant passionnée, baladée de l’orphelinat à une famille en toc, ce sont les échecs qui sont toujours sa bouée de sauvetage … ainsi que des addictions diverses et variées. Beth est butée, obstinée, mauvaise perdante, elle veut gagner, elle sait qu’elle est brillante et elle veut le montrer aux autres. Et on s’attache beaucoup à cette femme qui semble parfois distante, souvent peu sensible et seule, parce qu’on la suit depuis ses huit ans et ses premiers pas vers un jeu qui révèle son talent.

Je vous conseille ce roman si vous avez aimé la série, si vous cherchez une lecture facile et addictive, et si vous n’avez pas peur de vous retrouver happé par les échecs. A vos risques et périls !

Livre chroniqué : Le jeu de la dame de Walter Trevis, éditions Gallmeister 2021

Une chronique qui dit que ce roman « se lit comme un thriller » ! : https://www.francetvinfo.fr/culture/livres/roman/le-jeu-de-la-dame-le-roman-de-walter-tevis-qui-a-inspire-la-serie-a-succes-se-lit-comme-un-thriller_4639693.html

Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Musique d’ambiance pour la lecture :

Tajemství · Alen · Alena Karkošková · Alena Karkošková · Martin E. Kyšperský

Alen

Contact :

Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n’hésitez pas !

N’hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

Merci pour votre écoute.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !

Episode 53 – Chercher un sens à sa vie dans “La bibliothèque des rêves secrets” de Michoko Aoyama

Powered by RedCircle

Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est La bibliothèque des rêves secrets un roman de Michoko Aoyama. Merci Noémie, du compte @dame_oiselle.de.papier de m’avoir recommandé chaleureusement ce livre !

C’est l’histoire de 5 personnages qui vont un à un se retrouver dans la bibliothèque d’un centre social. Toutes et tous, ils et elles cherchent un sens à leur vie, à se sortir d’une situation compliquée, à prendre une décision. Et toutes ces personnes vont trouver un bel élan suite à la rencontre avec la mystérieuse bibliothécaire en train de faire des petits objets en feutrine au fond de la salle. Elle leur conseille toujours une liste de livres… et il y en a toujours un qui semble à côté de la plaque !

J’aimais beaucoup cette couverture avec des couleurs pastels et un chat posé sur une couverture, Noémie me l’a conseillé, j’ai failli l’acheter sur un coup de tête mais la raison a été la plus forte : je l’ai donc emprunté à la bibliothèque en m’armant de patience ! Je ne veux pas en dire trop, c’est une bulle de douceur, un vrai roman feel good comme je les apprécie régulièrement. Les histoires sont jolies sans être mièvres, on s’attache rapidement aux personnages et leurs problèmes, et c’est un roman qui fait du bien. Je me rends compte que j’aime beaucoup lire des romans de ce goût là de temps en temps, ça redonne une envie de lecture et de tendresse ! L’idée qu’un livre peut changer ou aider la vie est sympa et m’a touchée. 

Sachez que l’autrice en a écrit un autre qui s’appelle un Jeudi saveur chocolat, qui me donne bien envie aussi. Je vous dis si je le croque prochainement 😉

Je vous le recommande si vous ne savez pas trop où aller, si vous auriez bien envie d’avoir un petit coup de pouce pour prendre une décision, si vous avez l’impression d’être à un tournant, bref, avis à tous et toutes les indécises, je pense que ce roman est fait pour vous ! Bonus : il se passe dans une bibliothèque, et en ce moment, ça me parle bien 😉

Livre chroniqué : La bibliothèque des rêves secrets, de Michoko Aoyama, éditions Nami, 2022/ éditions J’ai Lu 2023

Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Musique d’ambiance pour la lecture :

Titre: Dech, de Alan, disponible ici : https://election.ziklibrenbib.fr/portfolio/alen/

Contact :

Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n’hésitez pas !

N’hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

Merci pour votre écoute.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !

Episode 42 – Revendiquer le trône du Royaume de Pierre d’Angle, avec L’art du naufrage de Pascale Quiviger

Powered by RedCircle

Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est le tome 1 de la saga jeunesse Le royaume de Pierre d’Angle, L’art du naufrage, de Pascale Quiviger. C’est un de mes coups de coeur 2021, j’avais dévoré les 4 tomes pendant l’été et j’étais tombée amoureuse des personnages et de l’univers.

L’histoire, c’est au départ celle de Thibault, prince héritier d’une île, le royaume de pierre d’angle, qui rentre chez lui après avoir navigué plusieurs années. Mais le Royaume de Pierre d’Angle est plein de danger et le bâteau accueille un passager clandestin qui va emmener le prince vers des rivages inconnus.

Mon résumé de l’intrigue est volontairement flou. Je n’ai pas envie de trop en dire. Ce premier tome a un rythme bien plus lent que les suivants, un rythme de croisière (oui, je fais la blague vu qu’on reste longtemps sur un bâteau). On y suit tranquillement Thibault, Ema, et plusieurs personnages incroyables, dans ce retour épique vers Pierre d’Angle. Entre machinations politiques, folie, histoire d’amour et malédiction passée sous silence on rentre progressivement dans l’ambiance de cette île qui semble parfaite de l’extérieur mais qui cache bien des secrets. J’ai aimé le fait que progressivement, l’univers se révèle à nous et le fait que la narration soit plus lente ne m’a pas gêné.

Les personnages sont incroyables. Ils sont attachants, drôles, courageux ou détestables, mais tous semblent prendre vie devant nous. Le fait que le Royaume ne soit pas ce qu’il paraisse de l’extérieur est très bien amené. C’est vraiment une saga qui gagne en complexité au fil des tomes, et je vous conseille d’enchaîner le tome 3 avec le dernier tome, de peur d’être en sensation de manque !

J’ai beaucoup aimé le style de l’autrice, qui nous permet d’être happé de manière très rapide dans cette histoire et de construire un univers intriguant. Pour information, ce n’est pas une traduction vu que Pascale Quiviger est québécoise : c’est chouette d’avoir des autrices aussi talentueuses en fantasy de langue française.

Pour ne rien gâcher, les couvertures sont superbes.

Bref, qu’attendez-vous pour rejoindre le royaume de Pierre d’Angle ?

Je vous recommande le Royaume de Pierre d’Angle si vous voulez une lecture facile et addictive, dans un style travaillé, avec des personnages attachants et un bel univers. Bref, c’était un coup de coeur et je vous envie de pouvoir découvrir cette si jolie lecture pour la première fois !

Vous avez lu le Royaume de Pierre d’Angle ? Vous voulez le lire ? Vous pouvez partager votre avis sur Instagram @lacroqueusedelivrespodcast tout attaché ou par mail lacroqueusedelivres@gresille.org. Les informations sont dans la description de l’épisode.

Vous aimez le podcast ? N’hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

Vous voulez participer au podcast ? Vous pouvez m’envoyer vos audios de 5 minutes pour partager un coup de coeur ! N’hésitez pas à m’envoyer un mail ou un message personnel sur Instagram si cela vous intéresse.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !

Livre chroniqué : Le Royaume de Pierre d’Angle, Pascale Quiviger, éditions Rouerge (collection Epik) ou Gallimard (poche)

Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Musique d’ambiance pour la lecture : Bruitages océan de la sonothèque https://lasonotheque.org/detail-0595-vent.html

Contact :

Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n’hésitez pas !

N’hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !

Episode 32 – Chercher sa jumelle dans les Etats-Unis des années 50, avec L’autre moitié de soi de Brit Bennett

Powered by RedCircle

Aujourd’hui, le livre qu’on croque, c’est L’autre moitié de soi, un roman de l’autrice étatsunienne Britt Benett.

L’histoire se déroule dans une ville du Sud des Etats-Unis dans les années 50 alors que la ségrégation n’est pas encore abolie. Desiree et Stella naissent dans un village de personnes noires mais qui sont blanches de peau, et fières de l’être. Elles s’enfuient toutes les deux à New Orleans pour rechercher une liberté qui leur échappe dans ce petit village.

Le roman se passe sur quasiment toute la vie des jumelles et celles de leurs enfants. En effet, Desiree revient 14 ans plus tard avec sa fille à la peau noire. Sa sœur, elle, a décidé de mener “une vie de blanche ” quitte à couper les ponts avec toute sa famille et disparaître pour se construire cette nouvelle vie. Dans un monde où la couleur de peau est déterminante et n’est pas tant liée à la quantité de mélatonine qu’à une goutte de sang noir parmi ses ancêtres, on suit deux jumelles déchirées, avec des choix de vie radicalement différents, qui vont grandir. C’est un très beau livre, fort.dans ses thématiques et son écriture. J’ai aimé l’histoire rapidement : les personnages sont humains avec leurs contradictions et leurs peines. Ils et elles sont décrites sans concession et avec tendresse tout à la fois. Plusieurs rebondissements attendent le lectorat dans cette recherche d’identité et de transgression, j’ai beaucoup accroché à ces aller retour passé/présent qui font avancer l’histoire progressivement. L’autrice dresse un regard affûté sur la ségrégation et sa fin officielle (mais pas vraiment officieuse) aux USA tout le long du roman. J’ai vraiment eu l’impression qu’elle nous prenait par la main des le début pour nous guider dans le quotidien de Desiree, qui rêve d’autre chose que ce village de noirs qui sont enchantés par la pâleur de leur peau. On ressent en plus sa douleur d’avoir été trahie par la moitié d’elle-même. Comment se reconstruire et savoir qui on est, toute seule, lorsqu’on a toujours été deux ? Comment trouver sa place ? C’est vraiment un très beau roman, qui aborde le racisme, le poids de la transmission, notamment celle des traumatismes et l’héritage de la ségrégation. Ce qui est fort, c’est qu’elle aborde tout ça à la fois et pas seulement, grâce à une galerie de personnages très humains qui se déploient au fil du roman, tout au long de la deuxième moitié du 20e siècle

Je vous recommande ce roman si vous cherchez une histoire qui parle de trouver sa place, d’ignorer ou pas ses racines, avec un angle rarement utilisé pour parler du racisme (le cas des “noirs-blancs”).


***

 Livre chroniqué : L’autre moitié de soi, de Brit Bennett, Editions Autrement, 2020

***


Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Musique d’ambiance : musique libre de droits gratuite Country Ballade années 50 @musiqueslibresdedroits

 https://www.youtube.com/watch?v=8ZfRlD8rxQQ

***

Contact :

Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n’hésitez pas !

N’hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !

Episode 29 – Passer une nuit au musée avec Lola Lafon dans “Quand tu écouteras cette chanson”

Powered by RedCircle

Aujourd’hui, le livre qu’on croque c’est Quand tu écouteras cette chanson, un livre de Lola Lafon. C’est un livre qui s’inscrit dans la collection « Ma nuit au musée ” des éditions Stock.

 Lola Lafon décide de passer une nuit au musée Anne Frank, à Amsterdam.

L’autrice tisse des liens entre l’histoire d’Anne Frank et la sienne. Loin d’être un simple témoignage, le Journal est en effet aussi une photographie de l’adolescente irrévérencieuse qu’était Anne Frank (comme le sont les ados !). Lola Lafon parle du Journal comme objet de réflexion sur l’écriture (il était pensé comme telle par son autrice, qui voulait être écrivaine). Elle parle des utilisations, censures et manipulations de ce journal réalisées pour lui donner une portée universelle ( considéré comme trop sombre ou parlant trop de judéité !!! Le comble !!!). Il a donc été modifié ou coupé lors de ses adaptations en film ou au théâtre en enlevant ce côté « trop juif » (ça m’a beaucoup choqué, mais j’arrête là avec les points d’exclamation !).

Ce qui fait la beauté de ce livre c’est donc ces moments historiques avec un grand H qui se mélange avec l’histoire personnelle de Lola Lafon. L’autrice se confie sur sa judéité, son rapport à la Shoah, son histoire familiale et personnelle, jusqu’à livrer la clé du titre, qui met un pont entre Anne Frank et elle-même. C’est un livre qui établit un dialogue entre deux autrices intergénérationnelles.

On m’en avait parlé mais il n’était pas trouvable de suite dans les bibliothèques autour de chez moi. C’est dans une bibliothèque en vacances que j’ai pu l’emprunter, par hasard.

D’ailleurs, merci Papa pour le renouvèlement de carte de bibli qui a permis cette rencontre entre ce livre et moi ;).

Je l’ai commencé dans le métro, sans trop d’attente et avec un peu de curiosité. Je vous le dis de suite : je ne connaissais pas lola lafon et après avoir lu ce livre, je veux découvrir tous les autres livres et romans qu’elle a écrit. Quelle claque ! Ce livre entre autobiographie et biographie est magnifique. C’est sans conteste mon coup de coeur de 2023 pour l’instant, le livre qui me marque le + depuis janvier en tout cas.

Il est bien écrit, les chapitres coulent et se lisent sans peine, l’histoire, ce dialogue entre deux périodes, est prenant, j’ai appris des choses sur Anne Frank (que je n’ai jamais lu et que j’ai envie de lire à présent !), bref : une claque et une bouffée d’air frais tout à la fois ! Lisez le !

Je vous conseille ce roman si vous cherchez un livre prenant et touchant, qui ne pourra pas vous laisser insensible.

***

Livre chroniqué : Quand tu écouteras cette chanson, Lola Lafon, Editions Stocks, 2022

***

Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Musique libre de droit gratuite Valse Ballade Violoncelle

***

 Contact :

Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

Mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

Si vous voulez être invité-e dans le podcast ou me faire un retour, n’hésitez pas !

N’hésitez pas à le partager autour de vous pour le faire découvrir ou à le noter sur votre application de podcast préférée.

Merci pour votre écoute.

A très vite, pour découvrir un nouveau livre à croquer… ou à dévorer !

Episode 15 – S’émanciper avec Fatiha et Kenza à Casablanca avec La poule et son cumin de Zineb Mekouar

Powered by RedCircle

Aujourd’hui , le livre qu’on croque, c’est La poule et son cumin de Zineb Mekouar, un premier roman qui nous partage deux portraits de femms au Maroc. Deux milieux sociaux, deux Marocs, mais une même réalité : la difficulté à être libre lorsqu’on est une femme avec des désirs. L’extrait lu est le début du chapitre 2 (les chapitres sont assez courts !).

*

Un coup de coeur que je vous recommande les yeux fermés ! Il est incroyable, bien écrit, et l’histoire est passionnante.

*

Et puis, avouez, vous vous demandez c’est quoi cette histoire de poule et de cumin ! Pour savoir le fin mot de cette histoire, il ne vous reste plus qu’à lire ce superbe roman qui vous transporte à Casablanca entre 1990 et 2011.

Contactez moi sur Instagram @lacroqueusedelivrespodcast

ET/OU par mail : lacroqueusedelivres@gresille.org

J’adore vous lire et avoir vos recommandations !

**

Livre chroniqué : La poule et son cumin, de Zineb Mekouar, éditions JC Lattès, 2022.

**

Musique du générique :

Credits: Not The King – Ice Tea – Royalty Free Vlog Music — Music By Not The King

Musique d’ambiance (lecture)

Loga Ramin Torkian – Moor Twilight Téléchargement gratuit : https://bit.ly/3erKCrn Musique proposée par Audio Libre : https://youtu.be/kKeGLQ2kGdc